Login / Create an Account

Histoire

Troisième manifestation :

L’association l’a marqué durant l’été 2011 par l’organisation de spectacles où les textes chantés de la chanson malouf (Es Samra oua el Baïda) ont été contés par les jeunes issus de la formation.

.

Cinquième manifestation
.
On est en  Avril 2012 et la Kabylie a été mise à l’honneur avec de très grands spectacles et notamment celui de Martine Caillat sur le vécu des femmes berbères pendant la guerre de libération et celui de Kamel Guennoun sur les contes Kabyles.  Avril a vu également la participation de Smain l’humoriste qui est revenu dans son livre sur le film de sa vie « SMAIN CE LIVRE TEL QU’IL EST  » mis en conte et lu pour la première fois.
Des particularités  à retenir pendant cette manifestation c’est le conte « dansé » présenté par Melisjane  ainsi que le conte chanté où Douce aimée de la Salle a excellée

 

.
.
.

 

     
                                                             
Quatrième manifestation :
.
C’est en Novembre 2011 où l’association a mis à l’honneur les travailleurs émigrés en France, dévoilés par les textes de Taous Amrouche. L’épopée des Béni Hillel a aussi été développée et mise en scène. Un travail de contage d’une chanson du répertoire Hawzi a aussi été présenté
.

.
Sixième manifestation :
.
Décembre 2012 a vu la participation de conteurs et conteuses venus du Bénin, de la France de la Tunisie et de l’Algérie. Ce fut les troisièmes rencontres internationales du conte. Un vaste programme de formation a été lancé par l’association pour les enfants  et autres adultes qui, après un casting ont été retenus  pour suivre des cycles de formation. Ce programme s’étalera durant toute l’année 2013 à raison de trois à quatre jours de formation par mois destinés à ces jeunes adeptes du conte.Globalement celles-ci sont les activités échues et à échoir pour l’association qui œuvre pour la promotion de l’oralité sous tous ses aspects dans un but de dissémination de cette variante anthropologique réconciliatrice de notre société moderne avec sa personnalité originelle.Avec ce renouveau, le conte est redevenu un art du spectacle à part entière aux côtés du théâtre, de la danse, du one man show, voire de la performance.